Dernière Actualité
Nombre de Stérilisations

Nous sommes à mi-chemin de l’année et déjà les bons BARDOT sont épuisés, les bons 30 millions d’amis également. Nous sommes à 45 stérilisations (femelles et mâles) chez notre vétérinaires habituel et 20 stérilisations autres cabinets.

Nous avons demandé une rallonge à 30 millions d’amis pour boucler la fin de l’année.

Nom des chats 2017

Les chats qui naîtront en 2017, auront
un nom en ” N” comme Nestor, Nymphea, ou Neige.

 

Vide greniers

VIDE GRENIER 2017

Nous tenons à remercier tous les bénévoles qui nous ont permis de réaliser un vide greniers à la gare routière de Rians, ainsi que tous les donateurs qui au cours de l’année 2017 nous ont donnés tant d’articles divers, qui ont pu être stockés dans le local prêté par la mairie.

Nous avons ainsi réalisé une rentrée de 980 euros avec de nouvelles adhésions.

Cela fait plus de dix  stérilisations.

Visites

Formulaire de contact
Nous contacter par Mail
Frais vétérinaires au 30/08/2017

3260 euros + 960 Euros Fondation BARDOT

1315 euros autres cabinets vétérinaires

 

Recherche

La Fondation B. BARDOT

téléchargement (1)LA FONDATION B.BARDOT participe à nos frais vétérinaires à hauteur de 960 Euros (2014)

Cette somme est directement donnée au vétérinaire et ne passe pas dans notre compte bancaire.

  L'édito de Brigitte BARDOT Pourtant, il y a 25 ans, je l’ai créée toute seule à Saint-Tropez, sans aucune expérience, uniquement guidée par une farouche envie d’améliorer le triste sort de tous ces animaux avec la farouche détermination de réussir ce challenge quoi qu’il arrive. Ca n’a pas été facile et devant les durs problèmes administratifs auxquels je ne comprenais rien, j’ai eu de terribles crises de désespoir. Nous avons loué à Paris un petit bureau au 4 rue Franklin que j’avais arrangé joliment avec tous mes meubles personnels. Je payais de ma poche, nous n’avions que 2 500 adhérents…Puis au fur et à mesure nous avons engagé une petite équipe et c’est devenu une petite ruche, trop petite Nous avons donc déménagé dans de plus spacieux bureaux au 45 rue Vineuse.Nous avons fait l’acquisition d’un domaine en Normandie que nous avons transformé en une Maison de retraite « La Mare Auzou», un paradis unique pour tous les animaux sauvés par ma Fondation. Nous avons aussi à Maisons-Alfort dans la banlieue de Paris une petite maison pour les chats mais aussi pour tous les NACS.Après ma Madrague à St Tropez, j’ai donné ma propriété de Bazoches à ma Fondation, aujourd’hui refuge de rêve dans les Yvelines pour tous les animaux de ferme mais aussi pour les chats et quelques vieux chiens La Fondation édite chaque trimestre un magazine de 32 pages «l’Info-journal» qui informe nos 70 000 membres de nos nombreux combats. Redéménagement dans un hôtel particulier 28 rue Vineuse où nous pouvons enfin avoir de la place pour toute notre équipe.Il ne faut pas oublier au cœur de cette merveilleuse réussite tous les bénévoles, les enquêteurs, délégués qui partout en France donnent leur temps sur le terrain. Je les remercie pour tout ce travail incessant, anonyme mais si important. Et puis mon équipe, soudée, motivée, tous des jeunes que ce soit au bureau où dans nos refuges, tous de merveilleux collaborateurs qui ont aussi amené la Fondation à ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Je remercie également tous nos administrateurs qui depuis des années nous offrent gracieusement, chacun dans leur domaine, leurs compétences et leur temps précieux et nous conseillent avec sagesse et efficacité. Ne recevant aucune subvention, aucune aide, du gouvernement français, nous n’avons pu atteindre ce sommet que grâce aux merveilleux donateurs petits ou grands qui nous permettent de gagner des combats de plus en plus difficiles. J’adresse aussi ma tendre et infinie reconnaissance aux légataires pour la confiance qu’ils me témoignent en laissant à ma Fondation tous leurs biens acquis au cours de leur existence assurant ainsi sa pérennité. Brigitte Bardot voir son sitebig-tribune-bb